vendredi 2 septembre 2016

"Stranger things"





A Hawkins, en 1983 dans l'Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d'amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre "11" sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…


Série Netflix donc, ça n'engage que moi, série de qualité.
C'est mon petit frère-qui-est-plus-grand-que-moi qui me l'a conseillée.

Niveau bande originale, costumes et décors, on est bien dans les années 80, on jurerait une vraie série des eighties. 
Pour ce qui est de l'histoire, le côté fantastique est un peu déroutant au début mais on se prend au jeu. Il y a pas mal de clins d’œil à des films des années 80 comme E.T ou Les Goonies.

J'avoue que les 2-3 premiers épisodes je me suis ennuyée : c'était bizarre, ce petit garçon qui disparaît, cette petite fille au crâne rasé et mutique qui apparaît au même moment, ce flic qui ne sourit jamais, dévoré par son passé, ces gosses qui sont de vrais clichés sur pattes (des geek qui jouent à des jeux de rôle et qui sont martyrisés par les 2 caïds de l'école), la mère (Wynona Rider) qui pète une durite,... Nan franchement au début j'ai pas trop adhéré.

Puis ça devient prenant. On est pressés de savoir ce qui se passe vraiment, qui est cette petite fille ? Où est le petit garçon ? Pourquoi tout à coup dans ce petit bled tranquille de bouseux il se passe tant de choses un peu bizarres ?

Pour le moment c'est LA série de l'année et j'attends avec impatience la saison 2 car, jusqu'à il y a quelques jours la saison 2 était incertaine. Mais les créateurs de la série on annoncé la suite pour bientôt.
Chouette !

mercredi 31 août 2016

La trilogie Victor Coste - Olivier NOREK



Pour les résumés des livres, je vous invite à visiter Livraddict ici, ici et ici

J'avais acheté il y a un moment le livre "Code 93" en poche après avoir lu la quatrième de couverture. Je choisis la plupart de mes livres de cette façon, et il y a des fois où je m'en mords les doigts car il faut avouer que certains éditeurs ne sont pas très inspirés, voire qu'ils n'ont pas lu le livre en question !

Bref, ça n'a pas été le cas pour le livre brillant d'Olivier Norek.




Car en plus d'être beau gosse (je vous laisse juger), cet officier de police dans le 93 se révèle être un écrivain talentueux.

Après avoir lu, que dis-je dévoré "Code 93" en quelques heures, je me suis jetée sur le deuxième tome "Territoires", qui m'a mise mal à l'aise au début car ça parlait de délinquance juvénile, et surtout (ceux qui l'ont lu sauront de quoi je parle) : l'épisode terrible du chat et du micro-onde, qui m'a fait fermer le livre plusieurs minutes pour me remettre de mes émotions.

Essai transformé avec le dernier de la saga, "Surtensions", roman magnifique qui évoque pourtant, entre autres, la pédophilie.

Et c'est là tout le talent d'Oliver "Bogoss" Norek : ces histoires qui sont terribles, tellement vraisemblables et qui, a priori, n'intéresseraient pas tellement (les histoires de délinquance de banlieue, on en voit tellement à la télé qu'on n'a pas forcément envie de lire des centaines de pages sur ce sujet), sous la plume de M. Norek deviennent palpitantes, haletantes, et très prenantes (t'as vu les rimes...).

Moi qui ait un coeur de pierre (sauf pour l'épisode du chat sus-cité), qui ne pleure pas devant les films tristes, qui ne rit pas devant les films rigolos (comment ça je n'ai pas ri devant "Bienvenue chez les Ch'tis" ?! Je vous l'ai dit : coeur de pierre), le dernier roman a réussi à m'arracher des larmes.

Et c'est ça que j'ai aimé dans l'écriture d'Olivier Norek : je suis passée par tant d'émotions ! Une vraie bipolaire. Je suis tombée amoureuse de Victor Coste, et du coup j'ai détesté sa petite copine médecin légiste (je la hais tellement que je n'ai même pas retenu son prénom... Laura... Léa... quelque chose comme ça).

C'était parfait, une lecture comme j'aimerais en avoir plus souvent.




lundi 29 août 2016

"Les mille et une vies de Billy Milligan" de Daniel KEYES



Quand la police de l’Ohio arrête l’auteur présumé de trois, voire quatre, viols de jeunes femmes, elle pense que l’affaire est entendue : les victimes reconnaissent formellement le coupable, et celui-ci possède chez lui la totalité de ce qui leur a été volé. Pourtant, ce dernier nie farouchement. Son étrange comportement amène ses avocats commis d’office à demander une expertise psychiatrique. Et c’est ainsi que tout commence…
On découvre que William Stanley Milligan possède ce que l’on appelle une personnalité multiple, une affection psychologique très rare. Il est tour à tour Arthur, un Londonien raffiné, cultivé, plutôt méprisant, Ragen, un Yougoslave brutal d’une force prodigieuse, expert en armes à feu, et bien d’autres. En tout, vingt-quatre personnalités d’âge, de caractère, et même de sexe différents !

Lorsque j'ai acheté ce livre, je pensais que c'était un roman. Je ne l'ai lu qu'un an après l'avoir acheté. Et avant de me plonger dans l'histoire palpitant de Billy Milligan, je suis allée voir sur Internet de quoi ça parlait ; et c'est là que j'ai appris que c'était une histoire vraie !

Et quelle histoire ! Le livre est un petit pavé, que j'ai mis du temps à terminer mais je ne regrette pas de l'avoir acheté et lu car la personnalité, les personnalités plutôt, de Billy sont toutes aussi attachantes les unes que les autres.

Ici, Billy n'est pas décrit comme un phénomène de foire, le livre est sans jugement, et c'est ce qui fait que c'est un excellent livre.

mardi 5 avril 2016

"Miss Pérégrine et les enfants particuliers", T2, Ransom RIGGS


Jacob et les enfants particuliers sont désemparés : Miss Pérégrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l'attaque des Estres, des âmes damnées, sur l'île de Cainholm. Les voilà donc livrés à eux-mêmes !
Après avoir essuyé une tempête entre Cainholm et le continent, Jacob et ses amis s'échouent sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940, alors que la Seconde Guerre Mondiale fait rage. Entre fuir des Estres déguisés en soldats, des rencontres avec des animaux singuliers, et la recherche de la dernière Ombrune en liberté afin de redonner à la directrice de l'orphelinat sa forme humaine, cette deuxième aventure de la série s'annonce palpitante et pleine de frissons !

Deuxième tome lu en peu de temps, tout comme le premier.
Ce deuxième volet est un peu plus dynamique que le premier, il se passe plus de choses, on s'ennuie moins. Je trouve qu'on est moins dans la perception des émotions du personnage principal, Jacob, et plus dans l'action.
Je trouve dommage que les dons de certains enfants ne soient pas plus exploités alors qu'ils sont très utiles. J'espère que ce sera rectifié dans le troisième volume.
Bon point, la fin est très réussie. Un vrai cliffhanger.

vendredi 25 mars 2016

"Miss Pérégrine et les enfants particuliers", T 1, Ransom Riggs



Ce livre raconte l'histoire d'un jeune homme, Jacob, 16 ans, qui, pendant toute son enfance, a écouté les récits que lui racontait son grand-père, Abraham Portman. Peu après, ce dernier meurt devant les yeux de son petit-fils dans des circonstances étranges. Jacob va donc partir en compagnie de son père sur l'île au large du Pays de Galles sur laquelle son grand-père avait passé son enfance dans un orphelinat, avec pour seule consigne une vieille lettre, dont l'émetteur était Peregrine Faucon. Jacob veut comprendre ce qui s'est passé là-bas, et peut-être retrouver les enfants particuliers qui représentaient l'entourage de son grand-père. Une fois sur l'île, le jeune homme trouve de nouvelles photographies, ainsi que l'orphelinat, et peu à peu, va démêler les fils du passé.

C'est très rare que je lise des romans fantastiques destinés essentiellement aux ados. Le seul que j'aie lu pour le moment c'est Harry Potter.
Mais quand j'ai appris que le prochain film de Tim Burton était une adaptation d'un roman, je me suis renseignée.
C'est donc une histoire en 3 tomes, dont je viens de finir le premier. C'est sympa ; c'est prenant surtout. Je l'ai fini en 4 jours?

Au début j'ai vraiment trouvé que c'était vraiment à destination des ados. Une écriture simple, avec un univers fantastique mais quand même ancré dans la réalité, et un anti-héro qui casse pas trois pattes à un canard.
Mais je me suis prise au jeu et j'ai trouvé ça prenant. Une petite fille qui vole comme un ballon d'hélium, ou un garçon invisible, ça ne me choquait même pas.

Et ça ne m'étonne pas que Tim Burton l'adapte en film parce que ça correspond carrément à son univers.
Je suis déjà en pleine lecture du tome 2.

dimanche 20 mars 2016

"Mort à Devil's Acre" d'Anne PERRY

Le corps émasculé d'un médecin d'apparence respectable est retrouvé dans le quartier mal famé de Devil's Acre. Thomas Pitt, appelé pour mener l'enquête, découvre que ce crime abominable est semblable au meurtre d'un autre homme découvert quelques jours auparavant. Mais le lien entre les deux hommes semble inexistant. Les choses ne s'arrangent pas quand le corps d'un Lord est retrouvé à son tour.







C'est le deuxième livre de la saga Charlotte et Thomas Pitt que je lis.
Autant j'avais aimé le premier, si je m'en souviens bien, autant celui-là je le trouve bâclé.

L'histoire est intrigante, mais les dernières pages qui révèlent la fin sont mal écrites et on dirait que l'auteure a voulu finir vite.

Le dénouement est sans surprise. Il faut dire aussi que je sors d'un cycle de lecture "Hercule Poirot" où l'on est surpris à chaque livre, donc ceci explique peut-être cela.

En plus, ce livre est le septième de la saga, et il fait souvent référence à un autre tome, le deuxième, intitulé "Le mystère de Callander Square", que je n'ai pas encore lu. Ca m'a un peu énervée d'ailleurs.

Le Bullet Journal

 
Le Bullet Journal, kézako ?!

Et bien, c'est une sorte d'agenda, combiné à un journal intime.
Le principe est de mieux gérer sa vie quotidienne, en utilisant des "bullets", que l'on peut traduire par des "puces".

J'ai découvert ce concept je ne sais plus comment, et cela fait maintenant deux mois que je l'utilise.
Et j'adore.
Ca a été inventé par Ryder Carroll, un New-Yorkais, qui voulait organiser sa vie en utilisant du papier et un stylo.
Et le Bullet Journal est né : http://bulletjournal.com/

Ca ne veut pas dire qu'en utilisant des techniques "du passé", on se passe des méthodes modernes et numériques. Non. Le Bullet Journal peut très bien combiner les deux.

Pour créer le mien, je me suis beaucoup basée sur celui de BohoBerry, qui en a fait un joli objet artistique, et pas seulement un cahier sur lequel se suivent des tirets et des points à la manière d'une liste.

Et le Bullet Journal, ou BuJo pour les aficionados, s'adapte à chaque utilisateur. A chacun sa méthode ! Ryder Carroll donne les grands principes, mais ce qui est bien avec ce système, c'est que si ça ne nous convient pas, on passe à autre chose. Ce n'est pas figé comme pourrait l'être un agenda classique.

Les grands principes sont donc les suivants :
  • des symboles, les fameuses "bullets"
  • des "entrées" quotidiennes : c'est là qu'on note ce qu'on a à faire dans sa journée 
  • des "collections" : là c'est libre à chacun de faire des listes de ce qu'on aime : moi j'ai fait une liste des mots que Mlle Fille emploie (un grain de blé pour dire un grain de beauté), des livres que j'ai lus, des films que je veux voir, des tâches récurrentes dans ma semaine,...
     
 Je vous invite vraiment à aller voir sur Google à quoi ça ressemble. Une vraie communauté s'est créée, notamment sur Instagram, où les utilisateurs montrent leur BuJo.

Et puis, dans cette société basée sur le numérique et les smartphones, ça fait du bien de revenir sur du papier. Le BuJo peut être une véritable œuvre d'art, pour peu qu'on y consacre un peu de temps. Mais le but n'est pas non plus d'y passer sa vie puisqu'il sert justement à gagner du temps dans la gestion des tâches quotidiennes !
 

Nombre de visiteurs

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 

Template by BloggerCandy.com